Les chiffres 2015 du e-commerce et les tendances 2016

Les chiffres 2015 du e-commerce et les tendances 2016

Le secteur de la vente en ligne continue sa progression à 2 chiffres en 2015 et la tendance à la hausse devrait se maintenir en 2016. Ces bons résultats sont en partie dus à l’augmentation du nombre d’acheteurs, toujours plus nombreux.

 

En 2015, le e-commerce a augmenté de plus de 14,3%, soit un chiffre d’affaires de 64,9 milliards d’euros pour la France. La période la plus propice reste bien sûr les fêtes de fin d’année : en novembre et décembre, les ventes en ligne ont grimpé de 12% pour atteindre 12,8 milliards !

 

Des achats moins élevés mais plus nombreux

En revanche, le montant moyen de la transaction accuse une chute remarquée : -6% sur un an. Il perd 5 euros par rapport au 4ème trimestre 2014, faisant ainsi chuter le panier moyen annuel à 78€. Mais cette baisse continue d’être compensée par l’arrivée de nouveaux acheteurs (2,3 millions de plus en un an) et par des transactions plus fréquentes : dans ses statistiques 2015, la Fevad enregistre 23 transactions sur l’année et par internaute (soit près de 2 achats par mois) pour un montant de 1780 euros (contre 1 640 euros en 2014). 

Les e-commerçants bénéficient ainsi d’une augmentation de 13% du nombre annuel de commandes par acheteur et d’un montant annuel des dépenses en progression de 8%. 

Cette tendance avait déjà été remarquée précédemment : sur les quatre dernières années, la fréquence d’achat a augmenté de 68% et le montant moyen dépensé a progressé de 45%. Les acheteurs sont eux 20% plus nombreux.

 

Internet et retail

Le commerce traditionnel reste toujours prépondérant puisque la part du marché d’internet sur l’ensemble des ventes représente 8%. Mais il se connecte de plus en plus, pour profiter des synergies entre ventes en ligne et ventes en magasin, à l’image de l’utilisation du mobile pour flasher les QRcodes (44% vs. 43% en 2014), ou pour s’orienter dans les rayons et comparer les prix (43% vs. 47% en 2014).

Les bons d’achat à valoir en magasin ou en ligne (29%, +8 pts vs.2015) restent également très appréciés et un bon vecteur de trafic vers les points de vente.

 

L’économie collaborative plébiscitée

Plus de 60% des e-acheteurs ont l’intention d’utiliser la consommation collaborative en 2016 ; ils étaient déjà 20% à consommer « collaboratif » en 2013 et 39% en 2015. 

Au-delà des acheteurs, 16% des internautes ont eu recours à l’un de ces modes de consommation collaborative en tant que vendeurs. A signaler que les circuits courts alimentaires se vendent également très bien en ligne : les ventes directes et achats groupés aux producteurs, tels qu’AMAP, fruits, légumes ont été utilisé par 9% des consommateurs en 2015 et 32% l’envisagent en 2016…

 

Tendances 2016 : toujours plus de mobilité

Le marché du e-commerce devrait progresser de 10% en 2016 et franchir la barre des 70 milliards d’euros. Dans ce succès, la percée des écrans nomades pour acheter en ligne se confirme : les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marchés) ont progressé de 39% en un an et représentent 20% du volume d’affaires total des sites de l’iCM (Indice commerce mobile) vs 15% en 2014. 

Sans surprise, les e-acheteurs sont de mieux en mieux équipés en mobilité : en effet, 81% d’entre eux possèdent un Smartphone, notamment les plus jeunes (95% des 18-24 ans, 89% des 25-34 ans), et 57% possèdent une tablette, désormais un outil naturel pour acheter en ligne. 32% des équipés ont utilisé leur tablette pour effectuer des achats en 2015 (vs. 29% en 2014).78% des e-commerçants enregistrent au moins une vente sur mobile (71% en 2014). 

Le marché mobile peut être estimé à plus de 6 milliards d’euros soit 10% du marché e-commerce.

 

En savoir plus : 

http://www.fevad.com/espace-presse/enquete-fevad-csa-sur-les-perspectives-d-achats-sur-internet-en-2016
http://www.fevad.com/etudes-et-chiffres/bilan-du-e-commerce-2015-previsions-2016
http://www.fevad.com/espace-presse/etude-oxatis-kpmg-le-profil-du-e-commercant-en-2016-special-tpe-pme